logo SV

Sortie Vauhallan

Tabloïd à la gloire de la liste BimBimGo
Dans 1 an et 334 jours, Une nouvelle ère s'ouvrira

<<< >>>

Poisson comme...

Le 05-06-2015 à 14:19

... Daniel Rubio


In Vino Veritas

Fraîchement débarqué des Chartreux, vous faites rapidement jouer vos deux ascendances pour tenter de vous imposer comme une référence incontournable des h18. D'une part, en tant que sudiste, comme votre appartenance au Ricard jaune et le bob que vous portez gracieusement le laissaient supposer, de l'autre en tant que digne représentant d'une prépa privée, ce qui vous portait tout naturellement à lister Bennani. Mais le sort en a décidé autrement. Finis les rêves d'accéder à la JE comme votre sœur à Sup de Co Paris. Envolés les fantasmes d'open Cristal de Roederer. Adieu veaux, vaches, cochon(ne)s. Vous vous laissez approcher par la reine de la manigance pendant le WEI, après votre quatorzième 86 - le vodka-kas c'est pour les faibles - et commettez l'irréparable : lister Oulerich.

Dès lors, vous comprenez que vous êtes baisé pour la JE. Vous savez pertinemment que vous ne serez jamais coopté. Alors pourquoi s'arrêter à cette bande de demi-bodes ? On vous découvre ambitieux.


Bibo ergo sum

Seulement, votre ambition semble aller de pair avec votre plus grand vice : la boisson. S'il y a bien une personne que les APRMF redoutaient malgré votre taille davilesque, c'était bien vous. Dès le WEI vous fouillez dans les bennes pour récolter les restes de vin piquette éventée du dînercusson, accompagné de votre alcoolyte Léonard Gogzol. Les POWs auront été l'occasion d'apprécier votre amour pour la chimie organique, en particulier l'éthanol. Il aura malheureusement fallu un coma, homologué à 3,6 g/L, pour que vos amis se rendent compte du sérieux de votre condition. Soudainement, les blagues sur la 86 de huit heures du matin semblent moins amusantes. Cela ne vous empêche pourtant pas de poster « Des gens chauds pour un beer pong ? » (sic) moins de deux jours après être sorti de l'hôpital. Inconscience ou jeu d'acteur ? Cette attitude irresponsable s'est confirmée lors de la campagne BDE. Personne n'oubliera votre comportement infiniment irrespectueux lors les résultats : non content de voler de l'alcool aux QTBO, vous passez bien vite du côté éthylique de la force et entreprenez de vous moquer ouvertement des listeux perdants, sans le moindre égard pour le travail accompli, ce que Nous ne pouvons cautionner. D'autant plus vu votre implication pendant votre campagne qui restera à jamais marquée du sceau du « peut mieux faire ».


Bonum vinum lætificat cor hominis

On ne peut vous reprocher votre investissement dans la vie du campus qui occasionna la dévalidation précoce de votre licence de maths. Vous cultivez l'ambiguïté, avec un succès certain. Malgré vos errements, vous réalisez l'impossible : un doublé Vidécom-Zinc, à la barbe des bodes de gros calibres. Votre regard vitreux, vos blagues graveleuses mais inlassablement appréciées ont fait mouche et compenseront l'hydrocéphalie de vos coreligionnaires en pull noir. Vous serez le bouffon de ces temples de l'onanisme, pour Notre plus grand plaisir.
Au moins avez-vous trouvé votre place,

Énergumène cocasse, alcoolique confirmé, abruti irresponsable ou maître stratège : vous avez autant de cordes à votre arc que de bobs dans votre placard. Vous auriez pu n'être un wannabode bas de gamme dans la pure veine de Hugo Rioual. Heureusement pour Nous, vous êtes au moins divertissant. Tâchez de ne pas vous tuer.

I