logo SV

Sortie Vauhallan

Tabloïd à la gloire de la liste BimBimGo
Dans 1 an et 334 jours, Une nouvelle ère s'ouvrira

<<< >>>

Crotale comme...

Le 10-06-2016 à 15:38

... Léo Gonin

Avec l'âge vient la maturité, le caractère, un goût boisé presque passé mais plein de cachet. Ceci est vrai des grands crus. Malheureusement pour vous, la piquette, elle, tourne au vinaigre.


Tome I

Petit mariste que vous étiez, et restez, vous n'en meniez pas large en septembre 2015 face à vos coreligionnaires massés à la JE. Vous vous planquez dans les jupons d'Annabel Leenhardt pendant quatre mois, n'apparaissant sous nos radars que pour de très marginales logorrhées verbales sur les étrangers, à la façon d'un Louis de Carrara lâché sur Facebook après une pinte de trop.

Recruté pour des raisons obscures, car ce ne serait certainement pas pour motiver le vote des maristes qui vous ignoraient déjà gentiment, vous voilà catapulté chez les Renard où vous vous fondez sans mal dans cette liste de brillants inconnus.

Bientôt Vidécom, bientôt Morgane Suquet, par l'opération du saint-esprit vous grimpez les échelons bien artificieux de l'échelle populaire.

Nous pouvions déjà sentir les mauvais relents de votre quête de popularité bien frelatée, et ce dès les oraux au cours desquels, aidé par l'immense charisme que vous procuraient vos Ray-Ban et votre duvet naissant, vous aboyiez à longueur de journée sur les admisseurs, comme pour exorciser vos années de silence.


Tome II

Dès l'arrivée des nouveaux 1A sur le campus, vous commencez à faire le malin sur un rythme olympique, mais vous vous faites vite recadrer par un Théophile Prevel que votre tenue de grand gourou vidéaste n'impressionne pas, vous qui méritez l'oscar du rôle du pire frustré qui se lâche à l'abri derrière la caméra. Un episode en particulier Nous revient à l'esprit, au cours duquel vous avez poursuivi une étudiante asiatique dans les couloirs du C, armé de votre caméra et de votre absence de pudeur, le tout en hurlant "ching chong ! ching chong !" Vous vouliez sans doute lui montrer par l'exemple pourquoi votre surnom au BDE est "Jean-Marie".


Que dire également de votre alcoolisme immodéré, effrayant même vos collègues pochtrons du C4. La légende raconte que vous sifflez un verre de vodka pure sous votre douche avant de partir en POW dans l'espoir de trouver dans la liqueur de patate l'humour et le charisme qui vous feraient défaut. Ce n'est même plus risible, sinon platement pathétique.

Même vos collègues du BDE se moquent gentiment de vous car, si vous osez faire le beau, c'est avant tout auprès des 1A. Comme Palpatine, vous y trouverez votre Dark Maul, en la personne de Lucie Monnier, que vous pousserez à emprunter votre obscure voie, en version Leader Price au vu de son recalage à Videcom. Sachant qu'elle vient d'obtenir son permis de conduire, Nous n'aurons qu'un message pour les piétons du jeudi soir : attention !


Tome III

Vous révélez néanmoins votre connerie aux yeux de tous par l'épisode dit du dérapage incontrôlé, et Nous ne parlons pas là de vos chopes de Faustine, mais bien de vos cascades en auto. Alors que vous couchez littéralement à cinq minutes à pied du Hall d'honneur, vous allez au POW en voiture avant de passer un casting pour le prochain Fast And Furious sur le chemin du retour, prouvant ainsi qu'il passe à travers votre esprit moins de choses qu'à travers votre pare-brise.

Si seulement cela s'était arrêté là, mais non, vous commettez la connerie ultime, vous récidivez. Dans exactement les mêmes conditions, vous manquez de peu d'écraser quelques IS avant de vous emboutir dans un arbre. Réponse ferme de l'administration : construction d'un ralentisseur, vous avez fini par laisser votre trace sur le campus. Dommage que ce soit une trace de pneu.

Car l'administration est fautive elle aussi. Si vous aviez par inadvertance pris la route à droite et que vous étiez sorti du campus avant d'avoir votre accident sur le rond point d'en face, vous auriez fini en cellule, sans doute privé de permis pendant quelques ans, le tout avec une grosse amende et peut-être même plus. Or, si vous avez bien été menacé d'un conseil de discipline, vous n'avez en dernière instance pas eu la moindre sanction. Espérons que vous arrêterez de suivre l'exemple de l'ami Paul Walker avant d'avoir besoin d'investir dans un pare-buffle.

Épilogue

Au fond, qu'en avez-vous retiré ? Que vous pouvez faire ce que vous voulez sans que jamais on ne vous sanctionne. Vous semblez être en pleine course poursuite avec la réalité, et à ce rythme, elle vous tuera lorsqu'elle vous rattrapera.


Vous êtes obnubilé par le regard d'autrui, vous êtes persuadé d'être un mal aimé chronique mais vous ne vous rendez même pas compte que vous avez créé cette situation, prisonnier que vous êtes d'attitudes creuses et superficielles. Vous ne vous pensez drôle qu'une fois saoul, vous vous mettez caisson sur caisson et démontez votre caisse avec la même régularité au lieu de régler votre seul et unique problème : vous êtes terrorisé à l'idée d'être sincère.

Et vous êtes le crotale de l'année 2016.

I